Maintenir une dynamique de performance

Enchainer des compétitions nécessite une bonne préparation en amont mais aussi une gestion au quotidien quand l’athlète commence à fatiguer.

Le contexte
Une victoire à Newcastle, une finale à Manly 7 jours après, une 3ème place à Snapper 14 jours après… A chaque fois ce sont plusieurs jours de compétition qui s’enchainent avec très peu de jours « off ». Après Manly, deux jours off ont été consacrés à un partenaire pour un shooting: c’est aussi ça le métier de surfeuse professionnelle. Il faut composer avec tout cela pour rester performante, faire les bons choix et prendre des paris pour la suite.

Enchainer deux épreuves WQS en début de saison n’est pas difficile en soi. Avec l’expérience, les « waiting periods » sont mieux gérées. Ce qui pèse au bout de 15 jours, c’est de se lever chaque jour à 5h pour aller surfer le spot de compétition avant qu’elle ne démarre. Enchainer avec un entrainement ou une série le cas échéant. Se reposer en attendant son tour ou au contraire, s’échauffer pour aller à l’eau… Il faut anticiper tous ces moments et avoir une routine bien rodée.

Les choix
Après 15 jours riches physiquement, mentalement et émotionnellement, la pression retombe subitement, accompagnée d’une sensation de fatigue extrême. C’est un moment clé qu’il faut accepter et gérer du mieux possible. 3 jours après la finale à Manly, nous avons choisi de reprendre l’entrainement, bien que les voyants n’étaient pas au vert: à l’eau avec 3 sessions quotidienne et à terre avec une session de préparation physique de 30 minutes pour terminer la journée et 30′ de yoga / stretching pour débuter la journée. Nous aurions aussi pu prendre l’option repos mais plusieurs paramètres nous poussent à choisir l’inverse:

le forecast à Snapper Rocks est plutôt bon avec des conditions solides, ce serait dommage de manquer ça, d’autant que les conditions s’annoncent également solides pour la compétition  qui débute dans 6 jours et pourrait donc se terminer très vite. Ce sera l’occasion de tester des boards pour affiner les choix, tester ce banc de sable qui change constamment, tester ces conditions avec les marées différentes… bref,  il faut s’imprégner des vagues dans toutes les situations, à toute heure pour préparer au mieux cette 1ère manche du World Tour.

3 semaines après avoir quitté la Réunion, Johanne n’a pas fait un seul entrainement physique pour se concentrer uniquement sur son surf. Cette période nous parait trop longue et mieux vaut y mettre un terme pour rester au meilleur de sa forme et anticiper déjà les futures échéances. Comme ses objectifs, notre vision est à long terme.

entretenir cette dynamique de performance: 2 finales en 2 compétitions et une 3ème compétition qui s’enchaine. Nous savons que Johanne fonctionne ainsi: elle est capable de se créer une dynamique de performance et la faire durer plusieurs jours. Nous savons qu’elle l’a déjà fait par le passé en enchainant des compétitions proches comme Rio-Fiji ou encore Trestles-Cascais. Quand la machine est lancée… Ce que nous savons pas c’est si elle peut maintenir cette dynamique sur presque 1 mois: nous prenons le pari.

En faisant cela, nous controns la fatigue. En réalité, nous le savons, nous ne faisons que la repousser. Et si nous la repoussons, elle risque de gagner en intensité… Nous pensons que la compétition peut se dérouler sur 4 à 5 jours vu le forecast et qu’elle n’ira pas au bout de la waiting period qui est de 15 jours. Dans l’idéal, il faut que tout s’enchaine vite pour que Johanne ait suffisamment de temps avant Margaret River pour « accuser le coup ».

Les conséquences
Au final, Johanne prend la 3ème place de cette 1ère manche et enregistre encore un podium…Au lendemain de sa demi-finale contre Lakey Peterson, elle est « hâchée » au point d’être fièvreuse. Le voilà le retour de manivelle! La stratégie s’est avérée payante pour le moment. La priorité maintenant est la récupération stricte, sans surf, sans entrainement, sans yoga. Le corps doit récupérer, le mental également pour se remettre de toutes ses émotions. Dans 9 jours,  il faudra être à nouveau à 100% pour la seconde manche du WCT…


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s